Aller directement au contenu de la page
  • Imprimer la page courante.
  • Google Plus.
Les métiers

Ingénieurs mécaniciens

Le métier


Automobiles, machines-outils, turbines, éoliennes, fauteuils roulants, caméras numériques ou avions, rien ne se conçoit ou ne se fabrique sans l’ingénieur mécanicien !

Les ingénieurs mécaniciens étudient, conçoivent et élaborent des appareils et des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation, de production d’énergie, de transport, de traitement et de fabrication. Ils exécutent également des tâches liées à l’évaluation, à la mise en place, à l’exploitation et à l’entretien d’installations mécaniques.

En plus des connaissances techniques, les candidats à cette profession doivent avoir un esprit inventif et un bon jugement critique. La polyvalence, l’autonomie, les aptitudes à communiquer, à travailler en équipe et à résoudre les problèmes, de même que la facilité d’apprentissage en informatique sont les principales qualités recherchées. Le bilinguisme est souvent exigé. La connaissance d’une troisième langue, la disponibilité à voyager et les aptitudes en gestion représentent des atouts. L’évolution constante des technologies, des matériaux et des méthodes de travail rend essentielle la mise à jour des connaissances.

Il y a deux groupes industriels où on en dénombre le plus, c’est-à-dire la fabrication de machines pour le commerce et les industries de services et la fabrication de machines industrielles.

Formation scolaire


Pour exercer cette profession, les employeurs exigent habituellement un baccalauréat en génie mécanique ou dans une discipline connexe, voire une maîtrise ou un doctorat. De plus, pour porter le titre d’ingénieur, il faut être membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec, c’est-à-dire réussir l’examen de l’Ordre après avoir obtenu le baccalauréat et accumulé deux ans d’expérience.

Possibilités d’emploi


Emploi-Québec (Information sur le marché du travail) estime, pour un horizon de quatre ans, les perspectives professionnelles pour le métier d’ingénieur mécanicien par région et pour l’ensemble du Québec.

Les enquêtes Relance du ministère de l’Enseignement supérieur, Recherche, Science et Technologie (MESRST) fournissent des renseignements sur l’intégration au marché du travail des détenteurs d’un diplôme universitaire en génie mécanique.


La Commission des partenaires du marché du travail contribue au financement des activités du Comité sectoriel de main-d'oeuvre dans la fabrication métallique industrielle.

Commission des partenaires du marché du travail - Québec

Pour plus de renseignements sur le marché du travail et sur les programmes et services publics d'emploi, consultez le site d'Emploi-Québec.